LA MADELEINE NOUVELLE

Collectif citoyen de la ville de La Madeleine
pour une démocratie participative

LE COLLECTIF CITOYEN

LA MADELEINE NOUVELLE est née de l’engagement de citoyens, résidents de la commune, soucieux d’apporter aux Madeleinoises et Madeleinois une autre vision de leur ville.

Pour ce faire, la démocratie participative est au cœur du fonctionnement de ce mouvement qui compte AGIR pour une ville nouvelle en 2020.

LA MADELEINE NOUVELLE c’est l’oxygène qui manque dans notre cité, devenue cité béton, asphyxiée par les constructions d’immeubles sur le moindre espace libre.

Ville dortoir en devenir, la commune perd son charme et son attractivité.

Aussi, LA MADELEINE NOUVELLE compte sur votre soutien pour écrire une nouvelle page dans l’histoire de notre ville.

Actualités et rendez-vous

Ils osent tout

Ils osent tout

La tribune de la majorité municipale « rubrique expression libre », dans le mensuel MAGdeleine, attaque régulièrement les opinions, les actions et les positions de vote des élus du groupe AGIR POUR L’AVENIR. Décryptons celle de juin 2021 qui accuse les élus...

lire plus
Du béton…. Vous en voulez encore ?

Du béton…. Vous en voulez encore ?

L'association La Madeleine Nouvelle n'a eu de cesse, depuis 2 ans, d'alerter les résidents sur les effets de la politique menée par la majorité municipale consistant à VENDRE tout espace vert de la ville au bénéfice de promoteurs immobiliers. Et bien nous y sommes !...

lire plus
Dette municipale, le faux débat !

Dette municipale, le faux débat !

Le rédacteur de la tribune de “La Madeleine que nous aimons” reproche à l’opposition d’être favorable à l’endettement de la ville. Méchante et vilaine opposition irresponsable ? Cependant, quelques lignes plus loin et tout fier de lui, le même auteur donne raison à...

lire plus

Nos dernières publications

PATER FAMILIAS

PATER FAMILIAS

Depuis la sortie du livre de Camille Kouchner, « La familia grande», il y a tout de même des expressions qu’il faudrait apprendre à cesser de sortir à tout bout de chant. Bon, OK, en l’occurrence, c’était son beau-père. Mais avouez que ce n’est pas nous qui avons...

lire plus